МИНУТКА РЕТРО «GRODNER GEBIET» (FR)

Минутка ретро ли туристический экскурс по Гродненской области для иностранцев времен СССР изданный в 1975 году на французском языке.  (английский вариант).

МИНУТКА РЕТРО «GRODNER GEBIET» (FR)

Priniémonler, c’est le nom que les habitants de la région de Grodnq ont donné à leur pays. Et non sans raison. Le ruban bleu du Niémen, troisième fleuve par sa longueur en Biélorussie, serpente le territoire de la région de l’Est a l’Ouest. Ses nomb­reux affluents venant du Nord et du Sud relient presque tous les districts administratifs de la région de Grodno.

Dans le temps ancien la région de Grodno fut l’extrémité nord-ouest du vaste et puissant Etat vieux russe. Sous le régime féodal elle était devenue une principauté indépendante sans avoir rompu des liens avec les terres russes. Elle avait fait par­tie pendant une longue période de la Grande Principauté de Li­tuanie et puis de la Pologne.

A la fin du XVIII-ème siècle la Biélorussie s’était ralliée à la Russie. C’était le commencement de la nouvelle époque du pays, de la période du développement économique et culturel accéléré. Des manifactures, éléments capitalistes, avaient com­mencé à se développer dans la région de Grodno avant qu’en Biélorussie orientale. C’est sur leur base qu’avaient commencé à se fonder des usines et des fabriques. Des relations capitalis­tes avaient pénétré dans le commerce et l’agriculture.

Après la Grande Révolution Socialiste et la défaite des armées allemandes on a vu flotter le drapeau rouge des So­viets sur la région de Grodno. Mais ce ne fut que pour quelques mois. La région a connu de nouveau un destin tragique. Presque vint ans les terres de la Biélorussie occidentale ont été annexées de la Biélorussie Soviétique. C’était la période de la stagnation économique et culturelle profonde du pays. Non sans raison il a été nommé «coin perdu», ressources en matières premières.

МИНУТКА РЕТРО «GRODNER GEBIET» (FR)

Les Biélorusses n’acceptaient pas leur situation d’un peuple opprimé. Ils menaient une lutte opiniâtre pour leur libération.

En 1939 les travailleurs de la région de Grodno se sont af­franchis du joug des exploitateurs. Mais l’agression perfide de l’Allemagne hitlérienne a interrompu leur travail paisible.

—————————————————————————————————————

Les travailleurs du pays ont traversé les rudes épreuves i pendant les années de la lutte contre les nazis. La région de 1 Grodno était la première à repousser des attaques de la machine de guerre hitlérienne. Au cours de l’occupation, des nazis ont anéanti dans la région 120 entreprises. Ils ont pillé et incendié tous les sovkhozes, les kolkhozes, les stations de machines et de tracteurs. Ils ont détruit 14 000 foyers de paysans, assassiné dans des camps de concentration des centaines de milliers de détenus de guerre et de Soviétiques épris de paix. Ni les bruta- lités, ni le vandalisme de l’ennemi n’ont brisé la volonté du peuple.

Les habitants de la région de Grodno, ainsi que tous les Soviétiques ont livré un combat farouche aux agresseurs. Ils ont contribué à la mesure de leurs forces à la victoire sur l’Allemagne hitlérienne. 106 détachements de partisans, qui comptaient dans leurs rangs plus de 20 000 combattants, repré­sentant tous les peuples de notre pays multinational, menaient des actions dans la région.

Tout en s’élargissant le mouvement de partisans au cours de la guerre est devenu un des facteurs importants au point de vue politique et stratégique qui a rapproché la défaite de l’ennemi. D’après des données incomplètes en trois années de la guerre, dans la région de Grodno, des partisans, des militants clandes­tins, des groupes subversifs spéciaux ont anéanti plus de 6200 soldats et officiers nazis, 138 chars, 1028 camions. Ils ont abattu 6 avions, fait sauter plus de mille trains avec le matériel de guerre et des effectifs ennemis, 1134 ponts ferroviaires et rou­tiers.

Une fois le pays libéré des nazis on a commencé à relever l’économie dévastée. Pendant les années de l’édification socia­liste la région de Grodno a parcouru un long chemin de l’état arriéré jusqu’au progrès. Elfe est devenue un pays à l’industrie hautement développée et à l’agriculture mécanisée.

A l’aide de tout le peuple soviétique et sous la direction des organisations de parti en un bref délai ont été reconstruits sur la nouvelle base technique des usines et des fabriques à Grodno, Lida, Volkovysk, Slonim, Mosty et dans d’autres villes et chefs-lieux des districts. En un peu de temps la production de l’industrie de la région a atteint le niveau d’avant-guerre.

A l’heure actuelle le niveau de la production est plus de 20 fois supérieur à celui d’avant-guerre.

МИНУТКА РЕТРО «GRODNER GEBIET» (FR)

Au cours des années d’après-guerre dans la région de Grod­no sont construits des dizaines de grandes entreprises industri­elles, de nouvelles routes, des gazoducs, des lignes de haute ten­sion. Des bourgs se sont transformés en villes, de petites vil­les — en grands centres industriels.

Le plus grand combinat chimique S. O. Pritytski en Europe, l’usine d’arbres à cardan portant le nom du Cinquantenaire de l’URSS, la filature de fil, l’usine de colorants à Lida, deux fab­riques de chaussures, une centrale thermique et électrique, des combinats de matériaux de construction à Grodno et à Smorgog- ne, l’usine de réparation de moteurs à Slonim. C’est une liste incomplète des entreprises mises en service les dernières an­nées.

Ne constituant que 12,1% du territoire et 13% de la popula­tion de la Biélorussie, la région de Grodno produit 73% du car-r ton, près de 37% des chaussures en cuir, plus de 35% du ciment, 24% du contre-plaqué, 25% du sucre cristalisé, 16% de la viande et 15% de l’huile par rapport à la production totale de tous ces produits à l’échelle de la RSSB. Sur chaque dixième automobile en Union Soviétique sont montés un arbre à cardan et des chambres de freinage, fabriqués dans les entreprises de Grodno.

Des liens économiques et de production entre la région de Grodno et les autres régions de la république sont diverses. La production de la région est fournie dans plusieurs régions de l’Union Soviétique en même temps que presque toutes les ré­publiques fédérées envoient dans la région de Grodno des ma­chines, des machines-outils, le matériel, des matières premières, l’énergie électrique, le gaz et des combustibles.

Le caractère international des liens économiques est renfor­cé par l’amitié indissoluble des peuples du pays des Soviets. Les kolkhozes et sovkhozes de la région de Grodno consolident cette amitié par des contrats d’émulation socialiste, par l’échan­ge d’expérience et des valeurs spirituelles. Dans la région il n’y a pas une seule entreprise ou un collectif de travailleurs, un kolkhoze ou un sovkhoze, ou l’on ne trouve pas des représentants des autres nationalités.

МИНУТКА РЕТРО «GRODNER GEBIET» (FR)

Le développement de l’économie de la région de Grodno a connu des changements quantitatifs et qualitatifs importants. La structure de la production a changé. Tout en reconstruisant et en développant les industries légère et alimentaire on procède à la création et au développement accéléré des nouvelles bran­ches telles que: construction mécanique, industries chimique et électrotechnique et autres. Les entreprises de la région de Grod­no produisent des machines agricoles modernes, le matériel de fondrie, des câbles, des engrais minéraux, des laques et des co­lorants, de differentes constructions de béton armé et de silica­te, y compris des articles de silicate cellulaire, de verre et de plastique. L’Etat a attribué le Label de qualité à plus de 100 tit­res d’articles.

Le ciment de l’usine «Pobeda» de Volkovysk a scellé le barrage de la centrale hydraulique et thermique de Bratsk et les massifs de la tour de télévision Ostankinskaïa à Moscou. Des articles de la verrerie «Niémen» sont largement connus. La mar­que des entreprises de la région de Grodno a une renommée dans plusieurs pays étrangers. Plus de 50 titres de differents articles sont vendus au marché mondial.

Au cours des années du pouvoir soviétique on a créé dans la région la base énergétique moderne. Tous les sovkhozes, les kolkhozes, les localités ont été électrifiés pour le cinquantenaire du pays des Soviets. A l’heure actuelle le système énergétique de Grodno fait partie de celui de la Biélorussie. Il peut être branché dans le système énergétique de la Lituanie, de la Ré­publique Populaire de Pologne et dans le système énergétique «Mir» reliant l’énergétique des pays socialistes Pendant le quinquennat précédent des changements impor­tants ont eu lieu dans l’agriculture. La spécialisation et la con­centration intersectorielle et intrasectorielle de la production ont été faites. Tout cela a permis d’accroître le rendement de toutes les cultures agricoles et la productivité de l’élevage. En 1973 la récolte a été de 23 quintaux de céréales à l’hectare. Pour 100 hectares de surfaces encemencées on produit actuellement 360 quintaux de lait et 100 quintaux de viande. Le rendement par vache est de plus de 2400 litres de lait.

МИНУТКА РЕТРО «GRODNER GEBIET» (FR)

A la fin de 1975 sur les champs des kolkhozes et des sov­khozes de la région de Grodno il y aura 1500 tracteurs, 5000 machines combinées, 8000 camions. Des dizaines de grands complexes d’élevage seront mis en exploitation où la production de la viande, du lait et d’autres produits se fera sur la base industrielle.

Des conditions d’habitat et de vie courante des travailleurs s’améliorent sans cesse. Rien qu’au cours du quinquennat précédent 40000 logements ont été construits dans la région. Cela signifie, que chaque sixième familie a reçu un nouveau logement. Près de 100 000 appartements sont gazéifiés. Plusieurs écoles et maisons de services courants ont été construits.

Pour la participation active dans le mouvement de partisans, pour le dévouement et l’héroïsme dont les travailleurs ont fait preuve dans la lutte contre des envahisseurs nazis pendant la Grande Guerre Patriotique et pour les succès remportés lors de la reconstruction et du développement de l’économie nationale le Présidium du Soviet Suprême a décoré en 1967 la région de Grodno de l’Ordre de Lénine.

МИНУТКА РЕТРО «GRODNER GEBIET» (FR)

Le développement accéléré de l’économie, l’augmentation du bien-être matériel des travailleurs ont poussé l’élargissement du réseau d’écoles et d’établissements d’enseignement secondai­re et supérieur. A l’heure actuelle dans la région il y a plus de 1400 écoles où font leurs études plus de 200 000 enfants. Prés de 30 000 spécialistes pour differentes industries ont été formés par 18 technicums et 12 écoles de formation professionelle.

Dans le temps il n’y avait pas un seul établissement d’enseig­nement supérieur dans la région. A l’heure actuelle à Grodno il y a trois Instituts: pédagogique, de médecine et d’agriculture, lis ont déjà formé 25000 spécialistes hautement qualifiés. A l’Institut pédagogique, portant le nom de Yanka Koupala, chantre du peuple biélorusse, il y a 21 chairs dans lesquelles travaillent 207 professeurs, y compris plus de 50 docteurs et candidats ès sciences. 15 docteurs et plus de 100 candidats es sciences tels sont des cadres pédagogique et l’Institut de médecine. Pendant les année de son existence l’Institut d’agriculture a formé plus de 5000 agronome», xooteenru- ciens et autres spécialistes de l’agriculture, En un bref délai historique la région de Grodno est devenue un pays où la culture est hautement développée. Aujourd rtui pour les travailleurs il y a un théâtre dramatique regional, quatre théâtres populaires, des dizaines de choeurs et d ensemb­les de danse, 803 clubs, 961 appareils de projection plus d’un millier de bibliothèques. Dans les kolkhozes «Avangarde» et «Gvardia», district de Grodno, «Zavety Ilytcha» et dans le kol­khoze Lénine, district de Mosty, «Novaja gizgne» et «Zarja», district de Karelitchi, dans les kolkhozes Chtcnors et «Pass/e- te, district de Novogroudok, «Svoboda», district d’Ochmjany et dans beaucoup d’autres kolkhozes il y a des clubs spacieux et des Palais de culture avec des appareils de projection station­naires, de vastes salles de cinéma et de lecture, des salles pour l’activité des cercles, des terrains de sport et des stades.

МИНУТКА РЕТРО «GRODNER GEBIET» (FR)

Les villes de Grodno, de Lida, les districts de Korélitchi, de Grodno, de Novogroudok, de Volkovysk, de Slonim, de Chtchout- chine et d’autres possèdent un large réseau de foyers de cultu­re. Clubs, bibliothèques et autres foyers de culture sont devenus points d’appui pour des organisations de parti dans leur tra­vail d’éducation, endroits du repos des travailleurs.

Le pouvoir soviétique a ouvert au peuple l’accès aux valeurs culturelles et spirituelles. Il a créé toutes les conditions, les con­ditions materielles comprises, pour l’épanouissement des talents. Dans le région il y a un bon nombre de groupes artistiques d’amateurs qui ont atteint un haut art scénique. L’Ensemble po­pulaire de chant et de danse «Niémen» jouit d’une grande popu- pularité. Cet Ensemble a eu du succès à Minsk, Odessa, Moscou. Il était deux fois en Pologne populaire. L’Ensemble populaire de chant et de danse Oguinski du Palais de culture de Smorgog- ne est aussi largement connu. De jeunes débutants des groupes artistiques d’amateurs dans les kolkhozes «Slava troudou» district de Djatlov, et «Zarja», district d’Iviéve, des Ensembles «Svitjaz» du Palais de culture de Novogroudok et «Ljanok» du Palais de culture de Djatlov se produisent également avec succès.

Pour les mérites dans l’éducation esthétique et la haute maîtrise, le titre «populaire» a été attribué à plusieurs collectifs artistiques d’amateurs. Il y a parmi eux le choeur dans le kol­khoze «Znamja Sovetov», district de Novogroudok, les théâtres de Slonim, Lida, Ochmjany, l’orchestre de cymbaliers du Palais de culture de Smorgogne, l’Ensemble de chant et de danse «Lidtchanka» et d’autres.

Le théâtre dramatique régional, fondé il y a 25 ans, jouit d’une grande popularité auprès des travailleurs. Près d’un quart de million de spectateurs le fréquentent toutes les saisons thé­âtrales. Les meilleures oeuvres des auteurs soviétiques et biélo­russes et celles des auteurs classiques russes et étrangers ont été mises en scène dans ce théâtre. Les artistes du théâtre font souvent des tournées dans des villes et des villages de la région. Presque la moitié des mises en scène ont été présentées au spectateur rural.

Des écrivains et des compositeurs amateurs de la région de Grodno contribuent grandement au développement de la littéra­ture et de la culture du pays de Niémen. Les oeuvres de Vassil Bykov, Danouta Biguel-Zagnetova, Guavrila Choutenko et d’autres sont connues en Biélorussie aussi bien qu’au-delà de ses frontières. Les chansons de Chidlovski sont bien populaires. Les oeuvres des compositeurs amateurs Kazatchkov, Koop, Pi- kalov, Petrachkevitch sont souvent exécutées par des groupes d’amateurs.

Des arts plastiques et appliqués ont été portés à un niveau encore plus élevé. Les toiles de Savitski, Pouchko, Porokhnja, Petrov, Zakharov, Plouzhnik ont été exposées aux expositions de la république et de toute l’Union Soviétique. Des artistes authentiques du peuple se sont rendus célèbres par le coloris national et la haute maîtrise de leurs travaux. Des articles de verre, céramique, de paille, des serviettes, des nappes, fabriqués par leurs mains sont largement connus.

МИНУТКА РЕТРО «GRODNER GEBIET» (FR)

Le musée d’histoire et d’archéologie de Grodno est un grand centre culturel de la région. Dans ses fonds il y a plus de 100000 objets. Tous les ans le musée est fréquenté par plus de 100000 personnes. Les dernières années les musées régionaux ont été ouverts à Lida, Slonim, Volkovysk, Novogroudok, Och- mjany, Djatlov.

Le souci du parti et du gouvernement pour la population se manifeste dans le développement de l’assistance médicale et du système de sanotoriums. Dans la région il y a 10 sanotoriums et maisons de repos situés dans les sites les plus pittoresques dans lesquels peuvent se reposer et se soigner plus de 2000 personnes en même temps. Le nombre des maisons de repos augmente sans cesse. Ce sont l’Etat, les syndicats, les organisa­tions sociales, les kolkhozes et sovkhozes qui s’occupent de leur construction. Tous les ans des milliers d’habitants de la région de Grodno vont se soigner aux sanotoriums de la Crimée, du Caucase et des républiques baltes.

Le pouvoir soviétique a présenté à l’homme de larges possi­bilités pour la culture physique. La région de Grodno en est un exemple évident. Plus de 10 stades, quelques piscines, des centaines de salles et de terrains de sport, des terrains de foot­ball et d’autres installations sportives sont mis en disposition des travailleurs. Les sportifs Ivan Edechko, Ivan Vyaltchenkov, Vladimir Zlenko, l’entraîneur de talent Renald Knych qui a for­mé la championne des Jeux olympiques de Tokyo Elena Vol- tchetskaïa, la championne des Jeux olympiques et des Jeux mon­diaux universitaires Olya Korbout, la célèbre gymnaste Tamara Alekseeva, c’est l’orgueil des organisations sportives de la ré­gion.

La nature de la région de Grodno est riche et variée. Les forêts vierges Nalibokskaïa à l’Est et Grodnenskaïa à l’Ouest, une partie du réserve bien connu Belovezhskaïa, les forêts dans les districts de Slonim et d’Ostrovets ont gardé la faune typique pour la Biélorussie. On y trouve plus de 60 espèces des mammi­fères et plus de 200 espèces des oiseaux. De belles chênaies, de hautes rives du Niémen, des terres submersibles vertes de la Bérésina, de la Chara, de la Zelvyanka, du canal Oguinski, des paysages pittoresques des lacs Béloé, Svityaz, Rybnitsa sont des endroits propices au repos, à la chasse et à la pêche.

Le parc zoologique de Grodno représente un vif intérêt pour les amatëurs de la nature. Le petit coin de la nature créé il y a 40 ans par la société d’amateurs de la nature est devenu actu­ellement un important réserve d’Etat où l’on compte plus de 140 espèces des oiseaux, des animaux, des poissons.

Chaque ville, chaque village, se sont des pages vivantes de l’histoire séculaire de la région de Grodno, de son peuple. Le Grodno de nos jours est un centre industriel dont le territoi­re s’étend à plusieurs quilomètres. Mais on ne peut pas se faire une idée de cette ville sans ses anciens monuments uniques. Il y a parmi eux la forteresse de Grodno sur le mont de Château, l’église Borissoglebskaïa, des couvents des bernardins, des franciscains, des jésuites, la maison-musée d’Elise Ozhechko, de nombreux monuments de la Grande Guerre Patriotique, des musées historique, d’arcitecture et de culture du pays.

МИНУТКА РЕТРО «GRODNER GEBIET» (FR)

En un bref délai historique tout a changé dans le pays de Nié­men: les villes et villages, la terre et les gens, la science et la technique, la culture et la vie courante. Il est difficile même de mesurer la voie parcourue: du rouet jusqu’aux combinats texti­les, de la lampe à pétrole jusqu’aux centrales électriques, de l’araire jusqu’aux milliers de tracteurs, de la goudronnerie jusqu’aux usines géantes chimiques, de l’isba avec de petites fenêtres et un toit de chaume jusqu’aux immeubles à plusieurs étages avec tout le confort moderne.

Tout cela est les fruits du travail, de l’énergie, des talents des hommes affranchis de l’exploitation. Le travail libre pour soi et pour la société fait épanouir des talents, engendre tous les jours des héros, des organisateurs talentueux de la production socialiste, des hommes de science et de culture.

Le titre de Héros de l’Union Soviétique et de Héros du Tra­vail Socialiste a été attribué à 50 personnes de la région. Pour les succès remportés dans la production industrielle et agricole plus de 10000 ouvriers d’avant-garde et novateurs ont été décorés des ordres et des médailles de l’Union Soviétique. A l’heure actuelle dans la région de Grodno il y a 18 hommes émérites de culture, 48 médecins émérites et personnes travaillant dans l’assistance médicale, 216 professeurs d’école émérites de la RSSB.

Le Niémen est toujours abondant. Les travailleurs heureux vivent sur ses rives, travailleurs de la région de Grodno so­viétique.

  • I. Le théâtre d’amateurs «Niémen» est toujours accueilli avec hospitalité.
  • II. Les vues de Grodno. Le chirurgien Mirontchik, à droite, Héros du Travail Socialiste. Les élèves d’Elène Ivanovna Minina.
  • III. Le combinat chimique de Grodno. Chaque pièce des MAZ puissants doit être fiable. La production de la verrerie «Niémen».
  • IV. Les fileuses de Grodno. Dans un atelier de l’usine de pièces électriques à Lida.
  • V. Le champ de blé abondant. La fabrique kolkhozienne de fourrage.
  • VI. Le centre du kolkhoze «Vertélichki». Le Palais de la cultu­re du kolkhoze «Rassvet», district de Novogroudok. Le centre de Commerce du kolkhoze Voronianski, district de J Bérestoviisa.
  • VII. Le sanatorium pour enfants à Graditchi. Les futures péda- I gogues. L’écrivain Vassil Bykov vit et travaille dans la ville du Niémen.
  • VIII. Les oeuvres de Maksim Gorki dans le répertoire du théâtre de Niémen. Dans le musée de Mitskévitch. Le chemin me-Я nant vers le monument à Kastouss Kalinovski légendaire Я ne se couvrira jamais d’herbe.
  • IX. Les amis polonais à Bérestovitsa.